peine Une petite station balnéaire en basse saison sur la côte d'Azur, des histoires qui s'entrecroisent dans une communauté pauvre et précaire, des drames, des amours, des regrets... Les personnages vivent ou survivent avec plus ou moins de volonté.

Après 3 semaines de lecture , j'abandonne ! le livre fait 400 pages, je dois le rendre et j'en suis péniblement à la 316ème ! J'adore cet auteur, j'adore sa façon d'écrire et sa poésie et sa mélancolie mais l'histoire m'ennuie au plus haut point et je ne parviens pas à accrocher avec un des personnages décrits. J'en suis déçue bien sûr. Peut-être que j'aurais le courage de l'emprunter à nouveau pour le finir un jour...

mai 2014