Hélène M

04 décembre 2015

Le livre des Baltimore - Joël Dicker - Editions de Fallois

baltDeux frères, deux familles, l'une riche et glorieuse, les goldman de Baltimore, l'autre plus modeste et laborieuse , les Goldman de Montclair et bien sûr des cousins qui , contrairement aux parents, adorent se retrouver et refaire le monde. Marcus (Goldman de Montclair) se souvient des leurs aventures, de leur amitié, des amours naissantes et découvre en retraçant leur parcours ce qui a provoqué le Drame de la famille et sa dislocation....

Encore un joli roman de cet auteur, bien mené et bien écrit !

coeurSancoeurs

Des extraits :

  • Dans 20 ans les gens ne liront plus. Ils seront trop occupés à faire les zozos sur leurs téléphones portables. (...) Les enfants de vos enfants regarderont les livres avec la même curiosité que nous regardons les hyéroglyphes des pharaons. Ils vous diront: "Grand-père, à ,quoi servaient les livres ?" et vous lmeur répondrez: "à rêver. Ou à couper des arbres, je ne sais plus " A ce moment là il sera trop tard pour se réveiller: la débilité de l'humanité aura atteint son seuil critique et nous nous entretuerons à cause de notre bêtise congénitale (...). L'avenir n'est plusd dans les livres, Goldman.
  • Un pays dont le système scolaire ne marche pas n'est ni une démocratie ni un état de droit !
  • Il n'y a pas un drame mais des drames.(...) Les drames sont inévitables. Ils n'ont pas beaucoup d'importance, au fond. Ce qui compte, c'est la façon dont on parvient à les surmonter.
  • (...) Les livres sont plus forts que la vie. Ils en sont la plus belle des revanches. Ils sont les témoins de l' inviolable muraille de notre esprit, de l'imprenable forteresse de notre mémoire.

Aout 2015

Posté par Helene M à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 novembre 2015

Les chaussures Italiennes - Henning Mankell - Seuil

chaus     Se relever très vite quand on tombait

Un médecin, ancien chirurgien, vit seul sur une île de la Baltique. Il a tout abandonné après une grave erreur qu'il a commise. Mais une femme dérange cette retraite solitaire en débarquant sans prévenir dans son petit univers. Une femme qu'il a aimée...Le temps pourrait s'écouler sans accro, sans surprise mais rien ne sera plus comme avant après cette visite.

coeur

Une histoire jolie, dure parfois mais avec une tendresse, une vraie délicatesse envers les blessés de la vie, les anti-héros, les vies simples ou juste pas tout à fait réussies .

Des extraits

  • Il n'y a pas de gens normaux. C'est une fausse image du monde, une idée que les politiques veulent nous faire avaler. L'idée que nous ferions partie d'une masse infinie de gens ordinaires, qui n'ont ni la possibilité ni la volonté d'affirmer leur différence. Le citoyen lambda, l'homme de la rue, tout ça - c'est du flan. ça n'existe pas. C'est juste une excuse que se donnent nos dirigeants pour nous mépriser.
  • Je ne crois pas dans un monde où toutes les énigmes seraient résolues. - Moi je crois en un monde où l'on résiste.

octobre 2009

Posté par Helene M à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2015

Angor - Franck Thilliez - Fleuvenoir

angor   " Nous sommes ceux que vous ne voyez pas,

Parce que vous ne savez pas voir.

Nous prenons sans rendre.

La vie, la Mort.

Sans pitié."

 

Camille est gendarme à Villeneuve d'Ascq mais depuis sa greffe du coeur, elle fait de drôles de cauchemars. Une femme séquestrée l'appelle...Elle décide de mener son enquête qui l'entraine sur le terrain de policiers Lillois.

coeurcoeurcoeur

C' est un roman palpitant, avec juste ce qu'il faut de complications pour y être attentif et n'avoir pas envie de le reposer !

2014

 

Posté par Helene M à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 septembre 2015

la vérité et autres mensonges - Sascha Arango - Albin Michel

verite(...) celui qui réalise ses rêves doit ensuite vivre avec.

Henry est un écrivain célèbre et riche. Personnage lumineux cachant une vie intérieure sombre, il mène son existence entouré de femmes et d'amis fidèles. Un homme cousu de fils blancs...Une série d'évênements malencontreux, de réactions spontanées mal gérées vont le mettre face à ses mensonges. Comment va-t-il faire pour garder les secrets indispensables à son environnement ?

coeur111111

C'est un thriller psychologique impossible à lâcher avant le dénouement et qui laisse rêveur...Sans compter qu'il est très joliment écrit . A lire absolument !

Des extraits

  • Certes, la lutte pour la vie est excitante, c'est le manque qui donne du prix aux choses, l'argent perd sa signification dès lors qu'on en possède en abondance.
  • Aucun silence ne ressemble à celui qui naît de l'absence de l'autre. Il n'y a rien en lui de familier. C'est un silence hostile et accusateur. sans bruit, les souvenirs remontent à la surface et commencent leur danse fantomatique. Mirages et images de la réalité se mêlent, des voix nous appellent et le passé revient nous hanter.
  • Les mensonges qu'on oublie subsistent longtemps sous la surface et rouillent tranquillement parce que personne n'y prête attention.

2015

Posté par Helene M à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 septembre 2015

L'homme qui ment - Marc Lavoine - Fayard

lavoine  Récit autobiographique même s'il est romancé de l'enfance de Marc Lavoine. Il raconte sa vie familiale: son père , haut en couleurs, aimant un peu trop les femmes et jamais à cours de plaisanteries; sa mère tendre et abimée par la vie; son grand frère protecteur;  ses propres difficultés à trouver sa place de petit garçon. Il parle beaucoup d'amour , de pardon et de transmission....

coeurcoeur

Un joli témoignage, une belle écriture, une sensibilité qu'on lui connait; tout cela réunit fait un roman très agréable à lire et plus joyeux qu'il n'y parait !

Des extraits

Des regrets ? tu me manques en tout, mais je ne regrette rien. Cette vie, je la prends, je la garde telle quelle, avec ses chagrins.

(...) le sourire aux lèvres, l'arme défensive des timides.

Quand on brise le coeur de quelqu'un, on en brise toujours plusieurs à la fois, c'est ça la vie, un magasin de porcelaine.

Posté par Helene M à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 septembre 2015

La fille du train - Paula Hawkins - Sonatine

train  Rachel prend chaque jour le train vers Londres pour se rendre au travail. Elle passe le temps en observant les gens et regarde par la fenêtre lors des arrêts. Une jolie maison et ses habitants, attise particulièrement son imagination. Elle envie la vie de ce couple qui semble si parfaite...tout ce qu'elle aspire ! C'est ainsi qu'elle va se sentir le raporteur de toute une série d'évenements incompréhensibles et douloureux. Malgré elle, elle va pénétrer une affaire criminelle et mener l'enquête.

coeurcoeurcoeur

Un thriller facile à lire et qui ne laisse pas percer la clef du mystère avant le dénouement !

Un extrait

La tête appuyée contre la vitre du train, je regarde défiler ces maisons, comme un travelling au cinéma. J'ai une perspective unique sur elles; même leurs habitants ne doivent jamais les voir sous cet angle. Deux fois par jour, je bénéficie d'une fenêtre sur d'autres vies, l'espace d'un instant. Il y a quelque chose de réconfortant à observer des inconnus à l'abri, chez eux.

mai 2015

Posté par Helene M à 09:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 juillet 2015

Lignes de fuite -Val Mc Dermid - Flammarion

lignes  Stéphanie est écrivain ou plus précisément, "nègre" pour toutes sortes de personnalités. Elle écrit leur biographie romancée. Alors qu'elle travaille pour une star de la télé-realité, elle se prend d'amitié pour celle-ci. Lorsque le malheur frappe la star, stéphanie se voit confier la garde de son fils. Malgré sa promesse de veiller sur lui, lors d'un passage dans un aeroport, il se fait kidnapper. Stephanie se sent responsable et n'a de cesse de le chercher.

coeur coeur

C'est une excellente histoire ou les rebondissements ne s'arrête qu'à l'avant dernière page ! mon seul regret concerne quelques longeurs qui ralentissent l'action...

Extrait

Il a commencé à crititquer tout ce que je faisais. Les légumes que j'achetais n'étaient jamais savoureux, la viande n'était pas de bonne qualité, le vin était mal choisi. Il faisait trop chaud ou trop froid dans la maison . Peu à peu, il est passé aux attaques personnelles. J'avais besoin d'aller chez le coiffeur ou la pédicure ou de refaire toute ma garde robe. Au lit, j'étais trop exigeante, trop passive, trop critique vis-à- vis de ses performances. Je marchais sur des oeufs et c'était rien de le dire. Quand j'étais avec lui, je me sentais stressée et anxieuse. Et évidemment, quand une persone que vous aimez vous critique sans arrêt, vous finissez par la croire.

Quand j'y repense aujourd'"hui, je comprends que c'était une relation de pouvoir et de contrôle.

mars 2015

Posté par Helene M à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2015

la ferme - Tom Rob Smith - Belfond

ferme   " N'appelle pas ça un hôpital. C'était  un asile. Il m'a conduite dans cette maison de fous. Il a dit que ma place était là, dans cette chambre , à côté de gens qui hurlaient comme des bêtes. (...)"

Daniel pensait que ses parents coulaient une vie tranquille de retraités en Suéde. Pourtant il reçoit un étrange coup de téléphone de son père l'informant que sa mère va essayer de le joindre et qu'il ne faut pas croire ce qu'elle dit car elle perd la tête et invente des histoires de complots.  Comment faire pour prendre du recul devant le regard implorant et aimant, comment faire pour déméler le vrai du faux, qui croire, quoi croire ?

Le lecteur est amené à s'interroger en même temps que le héros et doit déméler l'écheveau en espérant avoir acces à la Vérité ! un bon roman très agréable à lire et qui mériterait d'être un peu étoffé pour ajouter au mystére au moment de la révélation. Un film est prévu , je pense qu'il pourra être passionnant !

coeur  coeur

octobre 2014

Posté par Helene M à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2015

la Séparation - Dinah Jefferies - presses de la cité

dinah Une famille anglaise installée en Malaisie doit partir dans la précipitation à cause de la guerre civile de 1955. Le père embarque très vite ses deux filles pour un retour en Angleterre. Pourtant cette décision est prise sans concertation avec son épouse. Celle-ci est absente quelques jours pour veiller une amie malade. A son retour, la maison est vide et elle ne trouve aucun mot, aucune explication ....commence pour elle un long voyage, une enquête semée d'embûches et de découragements pour les retrouver...

coeur coeur

Un bon roman dont le fil se dénoue lentement et qui réserve des rebondissements.

Plûtot qu'un extrait du livre j'ai eu envie de copier le poeme cité dans le livre et écrit en 1932 par Mary Elizabeth Frye

Ne vous tenez pas autour de ma tombe en pleurant

Je ne suis pas là - je ne dors pas.

Je suis présent dans le silence matinal

Je suis présent dans la gracieuse envolée

Des superbes oiseaux qui tournent dans les airs

Je suis présent dans l'étoile brillante de la nuit

Ne vous tenz pas autour de ma tombe en pleurant

Je ne suis pas mort.

octobre 2014

Posté par Helene M à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2015

L'Appel du mal - Lisa Unger - toucan Noir

index   Lana Granger est étudiante en psychologie dans une petite université de l'état de NY. Comme beaucoup d'américains de son âge, pour financer ses études et combler le temps libre qu'elle a, elle trouve un job de baby sitting auprès d'un enfant un peu perturbé, Luke, qui vit seul avec sa mère. Celle-ci semble dépassée et épuisée par l'attention que lui demande Luke. Lana se prend d'amitié pour elle et désire être une aide efficace. Le problème c'est que Luke révele vite son côté sombre et manipulateur... Un soir la colocataire de Lana disparait du foyer où elles logent. La police se met à sa recherche et découvre que Lana a elle aussi beaucoup de secrets...

coeur  coeur  coeur

C'est un roman à suspens qui ne révéle qu'à la fin toutes ses énigmes. Très bien mené, original et psycho, un roman à conseiller sans aucun doute !

Un extrait :

Quand la tragédie nous touche elle estompe les couleurs, elle ôte l'éclat. On sait tous, bien sûr, que le monde tend à la destruction, que tout dépérit et s'effondre. Mais on s'imagine toujours qu'on a largement le temps avant que ça arrive.  Quand quelqu'un vient soudainement à mourir de la façon la plus tragique qui soit, on aperçoit alors la courbure de la terre. On a toujours su qu'elle était ronde, cette sphère sous contrôle qui flotte dans l'espace. Mais quand on voit les contours se dessiner à l'horizon, ça change vos perspectives sur tout le reste.

Septembre 2014

Posté par Helene M à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 décembre 2014

Nécrologie - Paul Cleave - Sonatine

necrologie " Le problème, c'est quand on sombre sans chercher à se raccrocher à rien ; peut-être alors est-on perdu."

Par une suite d'évênements liés à une exhumation , un ancien policier devenu détective privé, découvre plusieurs cadavres dans un lac prés d'un cimetière. Des tombes ont été profanées et d'autres corps sont enterrés à la place des "originaux". Théo Tate méne l'enquête et il méle son propre drame à celui des jeunes filles qu'il découvre mortes. Il part à la recherche de la vérité et de ses limites personnelles.

coeur coeur coeur

Un excellent thriller qui commence lentement et grandit crescendo jusqu'au final surprenant. Théo se révéle, s'analyse et se détruit ou se reconstruit selon les situations. La nature humaine y est décrite sans concession aucune. Jusqu'où l'Homme peut aller ? A quel moment il bascule dans la folie ?

Un extrait

Il y a un abime. On peut se tenir au bord du précipice, certains y passent leur vie, et il y en a d'autres qui plongent dans ses profondeurs, comme lestés par des parpaings. Je ne sais pas trop où je me tiens, et c'est peut-être un des problèmes avec cet abîme - on ne sait jamais si on peut tomber plus bas. Voilà à quoi ont ressemblé les deux dernières années. J'ai glissé dans l'abîme, ce que j'ai vu au fond m'a effrayé; et depuis, j'ai fait tout mon possible pour m'en extirper. Mais peut-être suis-je simplement resté au même niveau, attendant le moment où je sombrerai plus bas.

janvier 2013

Posté par Helene M à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2014

Mauvaise compagnie - Linwood Barclay - Belfond Noir

mauvaise  Zack , journaliste pour un quotidien local , rend visite à son père en retraite dans un petit village de Crystale Lake. Un cadavre a été retrouvé juste à côté de sa maison et Zack veut savoir ce qui s'est passé et s'assurer que son père n'a rien à craindre que ce soit d'un ours ou d'autres choses...Il découvre alors que cet endroit "tranquille" est en proie à divers tourments et menaces . Il y a de drôles de locataires, des habitants peu tolérants et un maire en difficulté.

Un bon thriller...sans plus. Je l'ai lu comme une bonne distraction mais il ne m'a pas tenu  en haleine ni fait rire comme la quatrième de couverture le prédisait ! A oins que je ne devienne trop difficile...

coeur

Aout 2014

Posté par Helene M à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 novembre 2014

N'oublie pas les oiseaux - Murielle Magellan - Julliard

Noublie-pas-les-oiseaux-e1393545097166  "J'étais de ces personnes pour qui un appel, un courrier (un mail aujourd'hui, ou même un texto) était une aventure singulière."

Une jeune étudiante en art tombe amoureuse de son professeur de 20 ans plus âgé. Cet homme est un Don Juan et elle va être tenace et aimante pour l'accepter tel qu'il est jusqu'à avoir un enfant de lui.

Roman autobiographique contenant des extraits du journal intime. La forme est vivante et claire. J'ai pourtant eu un peu de difficultés à me glisser dans cette histoire, peut-être parce que je me doutais de son déroulement. Le style est agréable et les personnages bien décrits mais c'est plus une "biographie" qu'un roman selon mon goût et je n'y ai pas trouvé d'étonnement.

extrait:

J'ai compris plus tard qu'au contraire, nous autres obsessionnels de la "bonne conduite" , nous étions les cibles privilégiées de ceux qui sont incapables de s'y tenir, et on apparaît comme des donneurs de leçons implicites alors que nous essayons seulement de nous accrocher au baltringue de notre passage sur terre, comme eux ont choisi de renoncer à le faire, préférant les secousses chaotiques qui les portent de la proue à la cale, sans craindre les vomissements, les heurts, l'irrationnel. Quand certains d'entre eux nous croisent, ils cherchent à nous faire trébucher, ou à nous faire mal, comme si nous ne l'étions pas déjà, blessés.

mai 2014

Posté par Helene M à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2014

Peine perdue - Olivier Adam - Flammarion

peine Une petite station balnéaire en basse saison sur la côte d'Azur, des histoires qui s'entrecroisent dans une communauté pauvre et précaire, des drames, des amours, des regrets... Les personnages vivent ou survivent avec plus ou moins de volonté.

Après 3 semaines de lecture , j'abandonne ! le livre fait 400 pages, je dois le rendre et j'en suis péniblement à la 316ème ! J'adore cet auteur, j'adore sa façon d'écrire et sa poésie et sa mélancolie mais l'histoire m'ennuie au plus haut point et je ne parviens pas à accrocher avec un des personnages décrits. J'en suis déçue bien sûr. Peut-être que j'aurais le courage de l'emprunter à nouveau pour le finir un jour...

mai 2014

Posté par Helene M à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2014

L'oubli - Emma Healey - Sonatine

oubli" Ce qu'il faut c'est être méthodique. Ecrire chaque information. Elisabeth a disparu et il faut que je fasse quelque chose pour savoir ce qui lui est arrivé. Mais je mélange tout. Je n'ai aucun moyen d'être certaine de la dernière fois où je l'ai vue, ou de ce que j'ai découvert."

Maud est atteinte de la maladie d'Alzeimer pourtant quelque chose la tracasse...son amie Elizabeth a disparu. Elle se doit de la retrouver, de comprendre ce qui a pu arriver. Dans sa tête tout se mélange le présent et le passé. Elle se souvient de sa soeur ainée disparue elle-aussi sans que jamais l'affaire ne fut élucidée. Peu à peu Maud méne son enquête et aiguille sa propre fille vers la résolution....

111  111   111

C'est un roman policier hors du commun. L'auteur réussi à nous faire entrer dans le cerveau de Maud, à nous faire découvrir cette maladie de l'intérieur tout en nous tenant en haleine...un sacré tour de force et encore plus lorsqu'on sait qu'il s'agit d'un premier roman ! L'écriture n'est pas lassante, je suis impressionnée.

mai 2014

Posté par Helene M à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 août 2014

La singulière tristesse du gâteau au citron - Aimee Bender - L'Olivier

singuliere  " Elle a tendu une fourchette, débordante de soleil et de cacao, mais il était hors de question que je la mange. J'ai dégluti avec difficulté, la salive a contourné la boule que j'avais dans la gorge."

Rose Edelstein est une petite fille peu ordinaire, elle posséde un don très particulier, celui de lire les émotions dans les aliments. Son frère n'est pas en reste: il se fond dans le décor tandis que les parents gardent une apparence simple. Ces dons mettent en lumière une vie de famille pas toujours aussi tranquille qu'il n'y paraît...

111

J'ai eu quelques difficultés à m'y mettre...c'est vers la page 70 que le déclic a eu lieu et que je me suis enfin intéressée aux personnages du livre. Je trouve qu'il y a des longueurs dans le style. Par contre l'idée est intéressante et originale même si il me manque quelque chose, comme un arrière goût de pas assez ! En fait il m'a beaucoup fait penser à ce roman:   Le temps n'est rien - Audrey Niffenegger   sans retrouver la même puissance d'écriture... il vaut malgré tout le détour !

février 2013

Posté par Helene M à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 août 2014

L'appel du coucou - Robert Galbraith - Grasset

coucou

Un mannequin célèbre est retrouvée morte en bas de chez elle. Conclusion de la police: suicide, elle aurait sauté de son balcon après une dispute avec son petit ami chanteur et surtout drogué ! Bref tout semble clair et simple de ce milieu de l'argent, du luxe et des excés qui ménent forcément à la destruction. Pourtant le frère de la victime n'est pas d'accord avec ces conclusions et contacte un détective privé pour relancer l'enquête. Stricke, ancien militaire en Afganistan, s'en charge. Il ne néglige aucun détail ....

111

C'est un bon policier, bien mené. On suit ce détective et on évolue avec lui. Il y a du suspens et du mystère. Mon seul repproche serait qu'il s'agit plus d'un style "Maigret" qu'un style " Bond" ! En gros j'ai trouvé l'intrigue très bonne, tout se tient mais il y a une lenteur dans le style et le déroulement m'a parfois "endormie"même si cela n'a jamais duré longtemps. Les descriptions sont un peu pesantes ... Il faut préciser que l'auteur, JK Rowling, se cache sous un pseudo.

Bon en y réfléchissant, je trouve qu'on reconnait des éléments de son style qui ont fait toute sa force: le besoin de poser un décor et de nous le "faire voir" en détail pour qu'on puisse s'imprégner de l'ambiance, le besoin d'ajouter des précisions toujours comme si le visuel avait une part très importante dans son écriture...et ma foi, cela se défend !

A vous de voir...

Posté par Helene M à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2014

L'amour est éternel tant qu'il dure - Franz-Olivier Giesbert - Flammarion

tant   " Tout peut changer de sens et de nature
Le bien le mal les lampes les voitures
Meme le ciel au-dessus des maisons
Tout peut changer de rime et de raison
Rien n'être plus ce qu'aujourd'hui nous sommes
Tout peut changer mais non la femme et l'homme. " Aragon (Les poètes)

Le fil conducteur qu'est l'Amour nous entraine à surfer sur différentes histoires, parfois stoppées nettes dans leur élan, avortées ou déçues...sans tabou, sans frontière.

coeur

Ce qui est amusant c'est cette trame tissée par l'amour qui nous emmène d'une histoire à l'autre. Là ou on aurait pu lire plusieurs nouvelles, il s'agit bien d'un roman avec un début et un point final ! C'est très bien écrit et même si parfois c'est particulièrement cru, le livre ne tombe pas dans le vulgaire ou le grivois. Un vrai roman d'été mais certainement pas une saga romantique !

Des extraits :

  • Le drame, c'est que les religions sont toujours belles au début et que les hommes finissent toujours par les défigurer.
  • Le désamour vous fait toujours détester les petits travers qui vous attendrissaient.
  • Toutes les femmes lisent beaucoup (...) Sans elles, il y a longtemps que la littérature aurait disparu de la surface de la terre.
  • L'intégrisme n'est jamais un phénomène social ou historique. C'est toujours la victoire de la connerie dont l'humanité n'a jamais réussi à se débarrasser depuis la création.
  • Le pire ennemi de l'amour, c'est le temps. Les amours platoniques sont les seuls à lui résister.

avril 2014

Posté par Helene M à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2014

Des noeuds d'acier - Sandrine Colette - Denoël

noeuds    Théo a la quarantaine, une vie compliquée et lorsqu'il sort de prison cette vie devient effroyable. Il se retrouve enchainé au fond d'une cave et esclave de deux petits vieux. Est-ce qu'il va pouvoir s'en sortir un jour ? retrouver la liberté et le bonheur ?

coeur coeur

L'auteur signe là son premier roman et surement pas le dernier ! Le moins qu'on puisse dur c'est "qu'il remue les tripes"...Il fait parti de la collection sueurs froides de chez Denoël et porte haut ses couleurs !

Des extraits:

  • D'une façon générale depuis que je suis gamin, je n'ai pas eu la vie drôle. Mais je n'avais jamais été confronté à la violence physique. La prison a comblé ce manque très vite.
  • La marche, ça n'est pas un plaisir. C'est un excercice mécanique et monotone par lequel j'expie mes pensées noires et mes sombres humeurs. Là, mon souffle irrégulier m'oblige à relever la tête pour aspirer l'air. Je vois des choses que je ne regarde jamais. Des troncs d'arbres qui s'élancent vers le ciel. ...

septembre 2012

Posté par Helene M à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2014

L'instant précis où les destins s'entremêlent - Angélique Barbérat - Michel Lafon

destinKyle est une star du Rock. Enfance malheureuse auprès d'un père qui bat sa mère. Il ne vit qu'avec cette colère au fond de lui. Sa soeur Jane essaie tant bien que mal de l'aider à garder les 2 pieds sur terre. Un accident de voiture, une rencontre fortuite, il tombe amoureux de Coryn, elle même battue par son époux. Comment vont-ils pouvoir s'aimer et surtout comment Kyle peut-il aider Coryn là où il a échoué pour sa maman...?

111  111

Déjà un si joli titre je ne pouvais pas passer mon chemin ! le roman est bien écrit et l'histoire poignante. Un zeste de psychologie, un zeste de suspens et un zeste d'émotion, tout est finement dosé jusqu'au dénouement qui n'est pas aussi attendu qu'on pourrait le penser !

Un extrait :

  • Les non-dits. Les secrets. Les choses qu'on ne confie pas par pudeur Les choses qu'on retient par peur. Les choses qu'on tait par dessein. Celles qu'on ne peut révéler par impossibilité. Où met-on toutes ces horeurs ? que deviennent-elles ? Décident-elles de notre vie ?

Janvier 2014

Posté par Helene M à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]